Lexique de la peinture

Produits à peindre
Huile de lin  
L'huile de lin est importante dans la peinture à l'huile puisque c'est elle qui a donné son nom au procédé. C'est elle qui assure la fixation du pigment sur le support. Elle est souvent utilisée sous une forme plus siccative, la "stand oil" dans les mélanges. Le lin est cultivé du proche orient jusqu'en Hollande. L'huile de lin doit avoir une belle coloration jaune ombrée. La siccativité de l'huile est accrue soit par cuisson, soit en ajoutant des oxydes métalliques. L'huile jaunit au séchage si elle n'est pas exposée à la lumière.
  Huile œillette  
L'huile d'œillette est tirée du pavot. Elle est moins colorée que l'huile de lin mais sèche moins bien. Elle est souvent employée dans les tubes de couleurs claires, et son avantage de limitation du jaunissement est tempéré par sa plus grande fragilité et les difficultés de séchage qu'elle engendre.
  Médium  
Le médium est le produit qui permet de diluer la peinture en cours de travail. C'est essentiellement un mélange d'huile de lin et d'essence de térébenthine. Il existe de nombreux médiums dans le commerce au point qu'il est difficile de s'y retrouver. Le plus courant, le plus économique et très efficace consistant à employer un mélange en part égales d'huile de lin et d'essence de térébenthine.
  Siccatif de Courtrai  

Siccatif marron foncé. A utiliser en toutes petites quantités. Accélère le séchage. On ne sait s'il améliore ou nuit à la conservation de l'oeuvre. On s'en passe très bien sauf si on se lance dans la fabrication de médiums complexes, ou que la peinture que l'on utilise est très peu siccative, ou que l'on est pressés ! C'est le plus puissant des siccatifs. Contient à la fois de l'oxyde de plomb et de manganèse.

A employer avec modération (2 à 3 gouttes par noix de couleur) par mélange avec les couleurs réputées les moins siccatives (outremer, noir d'ivoire, vert émeraude)

  Gel d'empâtement  
Permet de réaliser des peintures très épaisses. Peut être vaut-il mieux faire un enduit non lisse, maroufler de la toile de jute en sous-couche qu'utiliser ces produits dont l'espérance de vie et le prix délirant sont décourageants.
Essence de térébenthine  
L'essence de térébenthine est le produit qui permet de diluer la peinture à l'huile tout en lui conférant une certaine résistance. Elle est tirée du mélèze. Il en existe différentes gammes en fonction de leur raffinage et du prix qu'on est prêt à mettre dans leur achat. En préférer de la fraîche et bien résineuse.
  White Spirit  
Le réserver au nettoyage des pinceaux. Point éclair 38°. Éviter de peindre avec car il appauvrit terriblement la peinture. Le préférer désodorisé. Se trouve en bidons de 5 litres plus économiques. Éviter, comme pour tous les produits cités de cette page, de jeter les résidus à l'égout et les garder dans des bidons, que vous pouvez sûrement donner à la déchetterie près de chez-vous.
  Essence de pétrole  
S' évapore complètement, et ne laisse aucun résidu dans la peinture. Elle est heureusement inodore. Elle dégraisse terriblement la couleur, et doit donc être utilisée avec parcimonie. Permet de réaliser des jus séchant très rapidement, par exemple pour le dessin sous jaccent.
Comments